Saint-Sacrement en fête

L’Accorderie était de la fête: une journée superbe, une organisation hors-pair tous les éléments étaient réunis pour s’y sentir bien.

 

kiosque bettina

 

 

kiosqueflo kiosquekadija

Merci à Khadija et à Florent pour leur implication, leur bonne humeur et leur témoignage!

 

 

 

 

 

Share Button

Boite à livres mobile

boite a livreIl y avait une réunion pour un projet de cohabitat hier à l’Accorderie de Québec, Georges devait venir et en même temps faire une vérification sur la boite à livres qu’il avait installée au printemps dernier. Il est arrivé dans son Camper, un camion qu’il a modifié lui-même et avec lequel il fait pas mal de kilomètres depuis 14 ans. Par plaisir de revoir l’ingéniosité de l’aménagement intérieur de cet ébéniste à la retraite, j’ai découvert une belle surprise se trouvant à l’arrière de celui-ci.

 

 

Georges esboite a livret un accordeur offrant des services d’ébénisterie, la boite à livres qu’il nous a construite est en perpétuelle utilisation, elle fait les heureux des passants.

 

 

Les boites à livres commencent à être de plus en présentes dans la ville, c’est un geste généreux qui s’inscrit en dehors du système marchand. C’est la première que je découvrais sur une voiture! Il voudrait même en ajouter une sur le côté droit, car c’est généralement de ce côté que les voitures se stationnent.

boite a livre

Ce pourrait donner des idées pour d’autres et trouver de nouvelles manières de les placer. Durant le forum social, il y avait un vélo-bibliothèque.

Nous pourrions faire une boite à livres temporaire présente dans les évènements?

Laurent Metais, animateur à l’Accorderie de Québec

 

 

 

 

 

Share Button

L’Accorderie au Parvis en Fête 2016

DSC_0405

Après 6 ans d’existence, la fête du quartier Saint-Roch grandit année après année. À la dernière édition la fermeture de la rue Saint-Joseph avait été une étape supplémentaire, cette année il y a eu de l’activité dès 10h pour les enfants et jusqu’à 23h pour les plus grands. De plus, durant la moitié de la journée nous avons eu la présence de kiosques d’organismes et de commerces qui permettait de mieux connaître les acteurs du quartier.




DSC_0435Une belle occasion que nous n’avons pas manquée, alors que nos bureaux rouvraient il y a une semaine, nous sommes heureux de la belle mobilisation de nos membres pour venir parler de l’Accorderie de Québec. Ce fut une occasion de rencontrer également d’autres organismes que nous ne connaissions pas et de pouvoir tisser de nouveaux liens.




DSC_0418


Nous serons également présents lors de la fête de Saint-Sacrement samedi prochain, si vous voulez en savoir plus en profitant du beau temps, ce peut être l’occasion.

Share Button

De bonnes nouvelles pour la clinique Sabsa

Nouvelle_Mailloux-763x362-763x362Vous avez suivi, participé, soutenu la clinique Sabsa depuis le printemps dernier dans sa recherche de fonds lui permettant de continuer d’assurer des services essentiels pour des centaines de résidents de Saint-Roch et ses alentours.

 

 

Des Accordeurs se sont indignés dans la presse de l’éventuelle fermeture de la clinique.

 

Aujourd’hui, ce sont de très bonnes nouvelles qui nous parviennent. Le sans rendez-vous reprend dès le 12 septembre et la campagne de financement et l’entente avec le CIUSS augurent l’avenir sous de meilleurs auspices.

 

 

Longue vie à la clinique Sabsa.

 

 

 

Mission de Sabsa:

Offrir des soins et des services de proximité de santé par une équipe multidisciplinaire regroupant différents professionnels.

Objectifs :

-Améliorer et favoriser l’accès à des soins et des services de santé préventifs ou curatifs; -Responsabiliser les personnes face à leur santé;
-Favoriser le mouvement coopératif auprès de nos membres.

Services offerts :

-Clinique de proximité de soins infirmiers : pour les résidents des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Roch, en priorisant les personnes qui n’ont pas de médecin de famille.
-Suivi de traitement pour l’hépatite C ou le VIH (pas de restriction de territoire);
-Programme d’éducation à la santé;

-Service d’évaluation et de consultation;
-Soins infirmiers (ex : dépistage, vaccination, enseignements etc.) -Suivis infirmiers et psychosociaux;
– Références.

Share Button

Retour sur le forum social 2016

Pour la première fois depuis son existence, le Forum Social Mondial, se tenait dans l’hémisphère nord de la planète, qui plus est, à côté de chez nous, à Montréal. Alors que l’on pourrait se dire que d’aller parler d’alternatives à l’autre bout de la planète et de dépenser plein d’énergie pour quelques jours serait mal à propos, il était difficile de passer à côté de cette occasion.velo bibliotheque decroissant

 

 

Pourquoi un forum social mondial et pourquoi cette fois à Montréal ? Il a été mis en place en opposition au forum économique de Davos, c’était une raison de se réunir et de partager les expériences ainsi que les savoirs de chacun à travers le monde. S’il a été fait à Montréal cette année, pour la première fois dans l’hémisphère nord, c’est que les participants du forum ont trouvé qu’il était temps de marquer le fait que bien que nous soyons dans des pays dits riches, la pauvreté et la précarité sont aussi très présentes.

La rencontre d’autres monnaies complémentaires

 

Animateur à l’Accorderie et travaillant depuis 1 an sur le comité de monnaie locale complémentaire à Québec, il était important de pouvoir faire de ce moment, un lieu d’échanges avec les autres acteurs de ces initiatives dans les quatre coins de la planète.

Le jeudi 11 août en après-midi avait lieu une activité sur les monnaies locales par le Mouvement Sol. Ce fut l’occasion de rencontrer 4 monnaies bien établies et 2 projets en cours en France, mais aussi d’écouter l’exemple de Solidarius au Brésil, d’avoir des questions de la Tunisie via Skype et aussi de rencontrer le groupe ami de la Monnaie pour Montréal.monnaie locale complémentaire des billets du monde

 

 

Il existe déjà une trentaine de monnaies locales en France, souvent à taille municipale, elles sont maintenant en train de se fédérer, pour une quinzaine d’entre elles déjà, en un mouvement afin de pouvoir mettre en commun les expériences et les outils.  C’est ce regroupement, le mouvement Sol qui présentait l’activité, quatre de ses monnaies étaient présentes. Il y avait notamment le Léman, une monnaie transfrontalière entre la Suisse et la France, mais qui gravite autour du lac Léman.

 

 

C’est encourageant de voir que nous pouvons avoir les mêmes problématiques et que nous puissions nous mettre ensemble afin d’essayer de trouver des solutions. Les outils technologiques afin de travailler de manière collaborative seront un des défis à dépasser. Il y a divers logiciels déjà existants, mais peu peuvent correspondre à l’inspiration démocratique que nous avons et aucun ne permet encore de regrouper les multiples moyens pour travailler ou gérer une organisation.

 

 

La décroissance mise à l’honneur

Pour la première fois, la décroissance était un thème durant le Forum Social Mondial. Peut-être une particularité d’un pays du nord ? La décroissance est le constat que nous ne pouvons continuer à avoir une croissance économique grandissante sachant que chaque année nous consommons plus que ce que la terre peut produire en 1 an. Cette année, nous avons dépassé ce seuil le 8 août, jusqu’où repousserons-nous la limite ? Il n’est pas possible d’avoir une croissance infinie dans un monde de ressources finies.conference decroissance

 

 

Le HEC Montréal à la particularité d’avoir un cours sur la décroissance donné par Yves-Marie Abraham, un professeur militant pour la décroissance. Bien qu’ayant suivi par discussion électronique, j’ai cru comprendre que la majorité du comité décroissance du FSM était composé par des élèves de ce professeur. Il nous faudrait ce cours dans toutes les écoles…

 

 

Un parc en face de l’UQAM avait été aménagé afin d’être un lieu ou relaxer et prôner une décroissance conviviale. Un vélo bibliothèque, ainsi que des tours à vélo des milieux décroissants de Montréal avaient été programmés. Une activité devait avoir lieu avec transitionbus.org, malheureusement le temps n’a pas été avec nous, mais nous l’avons rencontré et qui sait… peut-être viendra-t-il a Québec dans une soirée décroissance ? Lui et sa conjointe avec leurs enfants, ont aménagé un bus, puis on fait le tour du Canada et des États-Unis à la Quête d’alternatives, ils en ont fait des vidéos et offrent maintenant des ateliers pour favoriser le questionnement citoyen.

 

 

Le vendredi après-midi avait lieu une grande conférence sur la décroissance conviviale avec quatre intervenants, un moment intéressant pour se questionner de nouveau sur certains sujets. Réconfortant en un sens, lorsque la monnaie locale ou L’Accorderie sont mentionnés comme solution pour tendre vers ce modèle de société.

 

 

Beaucoup d’actions et de représentations sont bien évidemment décroissantes sans s’en réclamer et il serait long de tout mentionner, il est cependant intéressant de noter que la représentation de la décroissance semble s’organiser, nous avons fait des liens Québec-Montréal et eu vent d’autres groupes, des connexions seront à tisser plus amplement!

 

Une convergence des initiatives

agora fsm2016Le FSM 2016 aura été un moment où le monde semblait tourner dans le bon sens, dont les idées logiques et humanistes remplissaient l’environnement, dur de quitter un monde modèle pour lequel on lutte. Depuis sa création, il y a eu plein de forums qui se sont créés, que ce soient européen, asiatique ou indigène, c’est une multitude de lieux de discussion et de convergence qui se créent.

 

Un conseil, participez y!

Laurent Metais, animateur à L’Accorderie de Québec

Share Button

Les types d’échanges

Que sont les échanges associatifs?


 

L’Accorderie de Québec est une coopérative par et pour ses membres, son fonctionnement est inhérent à l’implication de ses membres à son fonctionnement.


Lorsque vous vous inscrivez à l’Accorderie, ce sont des membres de l’Accorderie rémunérés en heure qui le font. C’est aussi le cas lorsque vous téléphonez, écrivez à l’Accorderie. Lorsque l’on parle d’échange associatif, c’est un échange de service qui sert au fonctionnement de l’Accorderie.


Les accordeurEs peuvent travailler à l’Accorderie en échange d’heure afin de pouvoir rétribuer leur temps pour accumuler des heures et s’offrir des services. En travaillant à l’Accorderie c’est comme le faire dans le système monétaire actuel, en échange de cet engagement, vous pouvez vous offrir des services; avec une valeur ajoutée! Celle de tisser un lien social avec une personne partageant une valeur commune avec vous.


Et vous, quel service vous voudriez offrir à l’Accorderie?

Share Button

Congé estival de l’Accorderie de Québec

Comme chaque année, l’Accorderie de Québec fermera ses bureaux durant la saison estivale afin de vous revenir avec de nouveaux projets et idées!

 

Que cela ne vous empêche pas de continuer à faire vos échanges et à les déclarer, notre vaillante Lucie, formatrice de l’accueil, continuera à  garder le fort pour tenir cela à jour.

 

Nous serons de retour le lundi 15 août à 13h30!

 

accorderie quebec

Share Button

Et si on utilisait des services?

L’été se prête aux activités extérieures, souvent à des activités plus physiques qu’en hiver où l’on aime être à l’intérieur.

 

Avez-vous déjà cherché ces deux mots-clés dans les offres de votre espace membre: « accompagnement » et « partenaire »?

 

Vous ne connaissez personne dans votre entourage ayant votre passion pour les marches en nature ou pour le badminton?

 

Jouer aux échecs ou un accompagnement dans une activité de rue est un service que vous pouvez trouver à l’Accorderie.

 

Offrir un service c’est aussi par la même occasion se rendre service à soi-même, car on offre une activité qui nous fait plaisir.

 

Peut-être que vous pourriez profiter de l’été pour offrir des services différents du reste de l’année, ou bien alors en prendre des différends.

 

 

L’Accorderie de Québec ferme jusqu’au 15 août, mais notre outil de transaction en ligne est quant à lui insatiable de recevoir vos déclarations de services! Usez le :)

Share Button

SEL ou Accorderie?

accorderieBénévolat, troc, échange de services, beaucoup de termes pour exprimer une forme d’échange.

Lorsque l’on fait une séance d’information à l’Accorderie de Québec pour les nouveaux membres, ce sont souvent des questions qui reviennent. « Pourquoi ne faisons-nous pas de troc à l’Accorderie ? » « Qu’est-ce qui nous différencie d’un SEL (système d’échange local) ? »

Ni bénévolat, ni troc, l’Accorderie est un réseau d’échange de services

troc

Lorsque l’on rend un service, nous échangeons des heures. Cela n’implique pas une réciprocité de l’échange, nous payons le service comme on pourrait le faire avec de l’argent, simplement nous le faisons avec notre monnaie sociale qui est le temps.

Pas de bénévolat

C’est important aussi de comprendre que lorsqu’on rend service à l’Accorderie nous ne faisons pas du bénévolat, car tout service rendu par le biais de l’Accorderie peut permettre en échange de recevoir un autre service. S’impliquer à l’Accorderie, ce n’est pas donner du temps pour servir une cause directement, mais c’est donner des services pour en recevoir.

Un hybride

L’Accorderie de Québec est une coopérative de solidarité luttant conte l’exclusion sociale et la pauvreté par le biais de la mixité sociale, c’est ce qui fait de nous un hybride dans le milieu communautaire. Pas totalement un organisme communautaire, car pas de population cible vulnérable, mais pas non plus un produit à vendre qui pourrait nous classer dans l’économie sociale.

Pourquoi faire une différence entre SEL et Accorderie ?

logo_systeme_dechange-localUn SEL est un groupe de personnes qui se réunit afin de s’échanger des services, le nombre de participants tourne généralement autour d’une cinquantaine d’individus autonomes, les études montrent qu’au-delà de ce nombre cela ne fonctionne pas, le groupe se scinde pour créer 2, 3 SELS.

L’Accorderie fait également de l’échange de services, mais avec un objectif de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, nous tentons de faire du lien entre des personnes qui n’auraient peut-être pas pensé à faire un échange entre eux. Contrairement au SEL, l’Accorderie a des employés qui vont servir à nourrir les membres et permettre une cohésion même si le nombre de membres dépassent 1 000 personnes.

Ni SEL, ni troc, l’Accorderie est un modèle à part qui permet à tout un chacun de s’intégrer à un réseau proposant une alternative au système actuel. En ayant des services collectifs comme un groupe d’achats et du microcrédit nous luttons de manière collective contre les difficultés que tous, nous avons ou pouvons avoir.

Laurent Métais

Animateur social à L’Accorderie

Share Button

Patrice Rodriguez nous a quitté

COMMUNIQUÉ – LE MOUVEMENT ACCORDERIE EST EN DEUIL

 

ReseauAccorderie_photo-PatriceLe 16 juin 2016 – C’est avec une profonde tristesse que le Réseau Accorderie vous informe du décès du président de son conseil d’administration, monsieur Patrice Rodriguez.

 
Monsieur Rodriguez était reconnu pour sa joie de vivre et son optimisme qui l’ont porté jusqu’à la fin. Bien que toujours occupé et jonglant avec un horaire à faire rougir un premier ministre, il disait qu’il ne travaillait pas, qu’il s’amusait. Il voyait les problèmes comme des occasions d’être créatif.

 
Patrice Rodriguez voyait et réalisait grand et ralliait autour de lui des forces vives contaminées par sa passion et sa vision dont il a fait profiter le Mouvement des Accorderies.

 
En tant que directrice générale du Réseau, j’ai eu la chance et le grand plaisir de le côtoyer souvent. J’ai particulièrement admiré sa capacité d’analyse et de conceptualisation. Nos discussions coulaient de source. Notre complicité était riche, fructueuse et des plus agréables. Au cours des derniers mois, nous avons mené ensemble une tournée des Accorderies du Québec et chacune a pu apprécier ses qualités de rassembleur, sa force tranquille et sa sagesse.

 

Le conseil d’administration, les Accorderies et l’équipe du Réseau joignent leur voix à la mienne pour offrir nos plus sincères condoléances d’abord et avant tout à sa famille mais aussi à tous ceux et celles qui le fréquentaient au quotidien, amis, collègues et partenaires. Patrice laissera assurément un grand vide mais il a tant apporté que nous pourrons tous en faire profiter nos communautés, ce qui serait probablement le meilleur moyen de lui rendre hommage. Patrice, merci et bon vent. Nous tâcherons d’être à la hauteur de tes aspirations pour le Mouvement.

– 30 –

Source :
Huguette Lépine
Directrice générale
Réseau Accorderie
huguette.lepine@nullaccorderie.ca
418 563 3675

Share Button