Au cœur du problème : la pauvreté est un manque d’argent!

Pierre Tircher de l’IRIS en traite dans une récente publication, dont l’introduction est particulièrement pertinente :

 

« Une idée qui semble très ancrée dans l’esprit des sociétés occidentales est que la cause de la pauvreté serait le résultat de mauvaises décisions ou encore d’un manque d’éducation ou de caractère. Cela explique probablement pourquoi les programmes de lutte contre la pauvreté comportent de nombreuses conditions au versement des prestations. En effet, pourquoi faire confiance à quelqu’un de peu éduqué, de paresseux ou d’irrationnel lorsqu’il s’agit de lui donner de l’argent? Cependant, d’après une recherche parue en 2017 dans le magazine Science qui permet de mieux comprendre le casse-tête que représente la lutte contre la pauvreté, la véritable cause pourrait simplement être le manque d’argent. »

 

Tous ceux et celles qui vivent ou ont vécu un épisode de pauvreté savent bien que manquer d’argent et en chercher sans cesse pour ses besoins quotidiens ou ceux de ses proches mine la santé physique, morale et intellectuelle.

 

La lutte contre la pauvreté passe par un ensemble de mesures accessibles et abordables : logement, transport, soins, éducation…

 

Les Accorderies peuvent y contribuer en permettant à leurs membres d’avoir accès à des services que plusieurs ne pourraient s’offrir autrement.

 

Lire le billet complet sur le site de l’IRIS

Les commentaires sont fermés.